Que savez-vous du burn-out ?

L’environnement de travail est le plus souvent dominé par le stress et l’anxiété. La corrélation de ces deux types de stress exerce une pression sur le travailleur qui nuit à sa santé physique et morale. Moralement, le travailleur peut facilement atteindre ce qu’on appelle le burn-out. Il est important de connaître cette notion afin de la détecter et d’y remédier le plus rapidement possible.

Burn-out : qu’est-ce que c’est?

Tout d’abord, le burn-out est une atteinte morale. Elle peut être profonde ou superficielle comme on peut le lire sur https://thestartupelevator.com/. En réalité, le burn-out se définit comme un sentiment de mal-être. C’est un anglicisme qui désigne simplement le syndrome d’épuisement professionnel. Il est très fréquent chez les travailleurs stressés, anxieux et soumis à des conditions de travail incommodes. Il est important de noter que ce trouble mental se manifeste le plus souvent sur le lieu de travail et peut également se produire à la maison. Dans tous les cas, il doit être différencié de la dépression ou du surmenage. Le burn-out peut se manifester de plusieurs manières différentes.

A voir aussi : Comment les habitants d'Ancenis peuvent-ils développer leurs compétences grâce à des cours adaptés à tous les niveaux ?

Comment reconnaître une personne atteinte de Burn-out?

L’une des complexités des troubles de la santé mentale réside dans la manifestation des symptômes. Ils ne sont pas les mêmes et ne sont pas perçus de la même manière d’un individu à l’autre. En général, une personne souffrant de burn-out aura une perturbation de son rythme de sommeil. Elle peut avoir des insomnies ou un sommeil léger segmenté par des réveils intermittents. En outre, la personne en burn-out peut présenter une anorexie. Cela signifie qu’il ou elle aura une perte d’appétit prononcée avec une modification conséquente de son poids. Le burn-out se manifestera également par des courbatures générales, des troubles digestifs et des troubles cutanés. Par réflexe, la personne atteinte peut alors développer des addictions. Le syndrome maître de cette affection est le déni. En d’autres termes, la personne atteinte de ce syndrome ne le remarque le plus souvent pas.

Que faire face au burn-out?

Comme la personne atteinte sera dans le déni total, le burn-out sera le plus souvent remarqué par d’autres personnes. Ces dernières doivent encourager la personne atteinte à en parler et lui conseiller de consulter un psychologue. En parler ne consistera pas seulement en une conversation superficielle sur le sujet. La personne épuisée devra mettre des mots sur ce qu’elle ressent. C’est la seule façon de le faire. C’est pourquoi il faut un psy qui est la personne qualifiée et compétente pour ce genre de tâche. C’est au psychologue de trouver la bonne thérapie pour chaque personne. L’employeur peut lui accorder un congé ou un poste de remplacement pour alléger ses tâches. Le traitement doit également se concentrer sur les symptômes prédominants et éliminer les addictions éventuelles.

Sujet a lire : L’univers Prizoners : que faut-il savoir ?